EAUX VIVES

Musée laïque d’Art Sacré, 30130 Pont Saint-Esprit. 11/2018

Magnifique musée, immense collection, vaste terrain de rencontres interrogations, réflexions, qu’est-ce que je peux faire, qui fait écho avec ma démarche,

qu’est-ce qui est sacré pour moi ?

C’est le moment de se retourner, pour regarder autrement les travaux antérieurs que je sors non d’un four mais des profondeurs d’un atelier.

Je voyage dans le temps, dans mes réserves, mes oubliés qui m’accompagnent, me mènent, se reflètent: le sacré, le mystère, le caché, le magique, l’art céramique (art privilégié puisque œuvre surgit d’une nuit de fusion)

Je plonge dans les strates, tessons, études, croquis, brouillons, « éléments que j’aime », livres, ce que j’ai su garder, entreposer, des expériences successives, des commandes…

Trouver le lien, mais d’où ça part, qu’est-ce qui fait sens, qui fait signe, j’ai à choisir.

C’est le Reliquaire Agar qui apparaît, entraîne, livrets, plaquettes, vieux papiers, écritures, encres, rouleaux, trésors, « contenus, contenants », Petites Mains * qui recueillent l’eau, le verre, l’émail qui rentre en fusion, coule, se rassemble, oui c’est cette eau venue du feu qui est le Sacré aujourd’hui.

EAUX VIVES est le fil directeur que je vais retrouver dans toutes choses, sur toutes choses, augmenté, développé jusqu’à la surface fluide : « Tapis pointe de diamant », Creusets, Pavés flottants, Lames d’Eaux Vives, Géodes, Montagnes secrètes, Tourbillons…

Ces différentes pièces, passées et présentes, trouvent leurs résonances avec les pièces du musée, c’est un vaste dialogue

EMAUX AINSI DANSENT

ET MOTS INCIDENCE

refrain déjà utilisé dans le Gard, à Villeneuve-lez-Avignon à l’occasion de l’exposition aux Angles, à la Chartreuse, en 1984.

* Petites Mains : première ébauche réalisée à l’occasion du Symposium de La Borne.

Janvier 2019